· 

Il était une fois...Le Cabinet de Cire

Histoire de notre aventure

      Pour toutes celles et ceux qui nous suivent depuis le début, où même vous qui nous avez découverts récemment, nous allons vous raconter notre histoire depuis son origine en 2014

      Née en 1985, date où tout a débuté, Carole poussait ses premiers cris...

Un beau bébé (environs 2,3kg, deux pieds et deux mains conformément a la réglementation de l'époque ) dont les premiers mots n'ont pas été "maman" où "papa" mais "bougie"!

Peut être un signe...?

     Pour ce qui est de David, il est un peu plus vieux, 1977 un très bon cru.

Lui a surpris ses parents, non pas par ses premiers mots, mais parce-qu'il est né barbu et chevelu.... on l'a tout de suite comparé à Jésus, du coup ses chevilles n'ont jamais vraiment dégonflées...

Bref... quelques dizaines d'années plus tard ils se rencontrèrent et s'unirent pour le meilleur et pour la cire.

Les prémices d'un changement de vie


Candy Palace Disney
Carole dans son ancienne entreprise

    Il y a quelques années de ça, en 2008, Carole travaillait dans une très grande entreprise américaine aux grandes oreilles. Tout se passait bien jusqu’au jour où un accident de travail  (chute de scooter sur le trajet) allait changer le rêve en véritable parcours du combattant.

    Suite à cet accident, les radios montreront une fracture du poignet entrainant un arrêt de travail d’un mois et demis.

Pour le retour à son poste, le médecin du travail avait fortement déconseillé les mouvements répétitifs dus à la fabrication des barbes à papa.

    Les Team Leaders (chefs de boutiques) de l’époque n’en avaient absolument rien à faire des recommandations du médecin et obligeaient Carole à tenir son poste à la fabrication de barbes à papa.

    Ces derniers conseillent même à Carole de démissionner puisque elle ne cesse de dire que ce poste ne lui convenait plus à cause de ses problèmes de poignet.

    De crainte de perdre son travail et suite à la pression de ses chefs, Carole reste à son poste. 

Décembre 2008 son poignet craque et c’est l’arrêt obligatoire.

    S’en suivent de longues années de combat, de pression morale et psychologique constante (venants de l’entreprise de la Souris) et d’une opération du poignet qui porte peu ses fruits malgré la rééducation.

C’est seulement en 2013 que les médecins découvrent un handicap au poignet ainsi qu’à l’épaule. 

En 2014 Carole obtient enfin son licenciement.            


 A cet instant de l’histoire vous vous demandez certainement  : 

« Mais qu’est-ce qu’il me raconte ? Quel est le rapport avec les bougies tatouées !!! ???

 

On vous avait prévenu, on est remonté à l’origine de notre histoire, un peu de patience on y arrive! 


Descente aux enfers


      Moralement diminuée et devant reprendre sa vie en main, Carole s’inscrit à Pôle-emploi qui la redirige vers la section spéciale Handicapés Cap-Emploi.

 

Et c’est là que continue la descente aux enfers !

Carole se retrouve dans une espèce de « réapprentissage de la vie » entourée d’handicapés mentaux et physique.

Les « formateurs » de Cap-emploi lui donnaient même des épreuves de coloriages et autres suites logiques. 

Ça en devient son quotidien.

Certains étaient mêmes étonnés et lui ont dit clairement qu’elle était au dessus de la moyenne…

La dépression pointe le bout de son nez, il faut réagir vite!

 

A l’époque où Carole fabriquait des barbes à papa une idée avait germée dans sa tête… 

Comment faire pour tatouer des bougies?

Effectivement, passionnée de tatouages depuis de nombreuses années elle se dit que finalement les bougies c’est blanc et cylindrique, ça peut se comparer à un bras où une jambe, donc on devrait pouvoir les tatouer!

Reste à trouver comment…

 

 

Effectivement, après chaque rendez-vous à Cap-Emploi, la voir rentrer à la maison pleurant toutes les larmes de son corps, cela ne pouvait plus durer.

Elle ne pouvait pas se résigner à rester dans la case (de Cap-emploi) prévue pour elle… 

 

Vous savez, cette case qui s’apparente à un placard, au fond d’une cave dans l’obscurité de la société.

 

Pendant ce temps là…

 

David (Moi), à l’époque menuisier dans une petite entreprise la soutenais dans ses idées...

 

 

 

Naissance du projet


2014 - Le projet est là, mais cette phrase tourne en rond dans la tête de Carole :

-"Les bougies c'est bien, mais c'est fade et c'est  trop neutre, il faut remédier à ça!"

 

...mais on a aucune idée de comment les réaliser.

Une question se pose alors, comment faire pour tatouer une bougie?

 

S'en suit une multitude de tentatives de recherches sur internet...On peut y trouver des bougies décorées, parfumées parfois peintes mais pas de bougies illustrées.

Une chose est certaine, rien de ce qui se fait en bougie à cette époque ne ressemble à ce qu’elle a dans la tête. "Des bougies tatouées"!

 

Nous voilà partis à acheter tout un tas de matériel pour travailler la cire et faire des tests à tout va.

 

 

Mai 2015-Ça y'est!


 

De mon côté, je bosse la journée sur mes chantiers en posant des fenêtres et en rénovant les quartiers chauds de Marseille, et elle, de son côté passe ses journées à essayer d’illustrer des bougies.

 

Nous bossons comme des acharnés sur le projet.

Je ne vous cache pas qu’il y a énormément de bougies qui ont volées a travers l’appartement.

En parlant d’appartement, ce dernier se transforme peu à peu en atelier.

Cette nouvelle façon de vivre a durée pas moins d’une année!

 

C'est alors qu'un beau jour après moultes tentatives et beaucoup de bricolage Carole et David trouvent Le truc, ils réussissent a incruster un motif dans une bougie!!!!

-"Wooooooow super, génial, ils sautent de joie tous les deux dans toute la maison!"

 

Mais ils se rendent vite compte que oui, la bougies est décorée mais non, elle n'est pas de bonne qualité et ne peut pas être commercialisée...

 

Décembre 2015-On tient le bon bout


Il faut savoir que durant tout ce temps là, l’idée de faire des bougies est secrète et que très peu de monde est au courant. 

Seulement la famille très proche à qui on en a vaguement parlé mais qui, avouons le, était un peu dubitative. 

Mais entre le jour où on leur en avait parlé et ce moment-là de l’histoire, le temps a fait son effet et cette conversation au sujet de se lancer dans la fabrication de bougies a été oubliée.

 

      Les résultats sont satisfaisants et nos bougies commencent vraiment à atteindre le niveau de finitions souhaité.

C’est à ce moment-là qu’on commence  à se dire qu’on tient le bon bout et qu’on pourra peut-être envisager de les commercialiser.

Mais en même temps, nous sommes conscients que nous bossons sur ce projet depuis plus d’un an dans l’ombre et qu’il est fort possible que nous manquions de recul sur notre travail. 

 

Mais comment savoir si ce que nous sommes en train de faire est réellement commercialisable et intéressant? Comment dévoiler notre projet pour avoir un avis extérieur sans se faire voler l’idée?

Eurêka!


      La famille! C’est elle qui jugera notre travail.

Voilà le plan, c’est bientôt noël, toute la famille va être réunie, on va donc fabriquer et offrir une bougie personnalisée à chaque membre de la famille!

Cela nous permettra de voir objectivement les réactions de chacun en direct! On verra bien si ça passe ou pas. 

Cela va sans dire que nous n’avons dit à personne que c’est nous qui les avons créées.

Et nous voilà partis dans la fabrication de noëlBlason de Marseille pour le cousin, un Canadair pour tonton, (Il y a même eu une photo de Brad Pitt mais shut....Je ne dirais pas pour qui!) 

 

      Le 25 décembre approche et nous avons encore quelques petits doutes mais nous ne pouvons plus reculer. Leur avis tranchera sur notre avenir.

Le repas de noël ne va pas tarder à commencer et la famille déballe ses cadeaux de table, dans chaque assiette se trouve une bougie bien emballée, pour garder la surprise.

Ils ne le savent pas mais nous, de notre côté nous observons toutes leurs réactions dans le moindre détail.

Ils ouvrent leurs cadeaux...Leurs yeux sont ravis, les sourires se dessinent sur leur visages certains même éclatent de rire en découvrant leur bougie tatouée.

Et là, c’est le soulagement, la délivrance pour nous!

 

Leurs réactions ne se sont pas faites attendre :

"Mais qu’est-ce que c’est que ces bougies?" "Mais où avez-vous trouvé ça ?" "Mais c’est génial !"

 

Nous leur avons bien sûr répondu comme dans la pub avec un grand sourire : « Ça vous plait ? C’est nous qui l’avons fait! »

 

En voilà une belle histoire de noël, la famille est réunie, contente de ses cadeaux et nous, nous sommes ravis d’avoir fait plaisir et d’avoir réussi notre paris!

 

 

On peut enfin se projeter un peu plus dans le futur et réfléchir plus loin afin d’essayer de vendre nos bougies et pourquoi pas créer notre propre marque…

 

 

To be continued...


Commentaires: 11
  • #11

    Julie (dimanche, 29 mars 2020 21:51)

    Félicitations pour ce joli début d’histoire !

  • #10

    CathyT (samedi, 28 mars 2020 17:55)

    Mais vite....la suite!!!!!

  • #9

    Véronique (samedi, 28 mars 2020 13:39)

    La suite ! La suite !

  • #8

    Mélanie et Lyloo et le toutou à crête rose (jeudi, 26 mars 2020 22:35)

    Super histoire, belle force de caractère et en plus du talent artistique manuel, un joli talent d'écriture !! Bravo !! des bises à vous 2

  • #7

    Cat (jeudi, 26 mars 2020 02:40)

    Sympa la petite histoire du soir... Bonne continuation à vous deux et au Cabinet de Cire.

  • #6

    Sandra (mercredi, 25 mars 2020 20:22)

    Super article
    Ravie de mieux connaître le début de cette belle (et je l'espère pour vous longue) histoire.

  • #5

    Véro (mercredi, 25 mars 2020 19:38)

    J'adorrrrrre l'idée du blog, belle histoire �. Hâte de lire la suite et pleins d'autres articles. À bientôt à la boutique.

  • #4

    Bixente (mercredi, 25 mars 2020 19:31)

    Super cool de connaître votre histoire !
    Hâte de connaître la suite! ��

  • #3

    Maman (mercredi, 25 mars 2020 19:12)

    2kg795 et premier mot chat...

  • #2

    Arlette (mercredi, 25 mars 2020 18:56)

    Mais.. c'est encore une idée "qu'elle est super" - comme toujours avec vous - en ces temps moroses. J'attends la suite "Il était une fois Carole et David" !!!

  • #1

    Valérie (mercredi, 25 mars 2020 18:32)

    Nooooon !!!! Vivement la suite. Bravo pour l'écriture, je me suis prise au jeu et bravo pour le suspens ��